poisson PoissyTriathlon.com, le site de Poissy Triathlon et de ses adhérents

JO Londres 2012 – Les réactions à chaud

Publié le 4 août 2012, 16:57

Quelques minutes après leur arrivée de l’épreuve féminine de triathlon aux Jeux Olympiques de Londres, voici les réactions des piscicaises Erin Densham, médaillée de bronze et Jessica Harrison, 9ème.


Crédits photo © Janos Schmidt, Delly Carr / ITU

Erin Densham

« J’ai essayé de faire craquer le plus grand nombre de filles que j’ai pu à pied mais évidemment Nicola (Spirig) et Lisa (Norden) étaient toujours là parce qu’elles sont très fortes. Quand nous nous sommes retrouvées à quatre à la fin de la course, je me suis dit que nous (les Australiennes) avions toujours remporté une médaille à chaque édition des Jeux Olympiques et ça m’a stimulée pour aller la chercher. J’ai tout donné dans le sprint mais elles étaient juste plus rapides que moi. »

Jessica Harrison

« C’est vrai que les instances fédérales attendent de nous des médailles, ou au moins une place de finaliste (ndlr : dans les 8 premiers). C’est pour cela que je n’ai rien lâché jusqu’à la fin, espérant pouvoir atteindre cette 8e place qui finalement m’a échappé. C’est une petite déception à ce niveau-là. Mais j’ai globalement fait une bonne course. J’ai nagé à bloc aujourd’hui pour essayer de rester avec les meilleures, mais ensuite ce n’était plus à ma portée, à pied. J’ai tenu un tour au rythme des meilleures, c’est tout. Cela allait tout simplement trop vite pour moi en tête. Je n’ai pas le sentiment d’avoir mal couru, je me suis donné jusqu’au bout. Les moyennes aujourd’hui étaient très élevées, et on a un joli podium. Et l’ambiance était incroyable. Je pensais avoir tout vu avec le public sur la WTS de Hambourg, mais là c’était encore autre chose. On a annoncé un million de personnes sur le circuit et j’y crois. Il n’y avait pas un moment de silence, les oreilles me sifflaient à la fin tellement il y avait du bruit. Je ne me lasse pas de ce sport, de ces ambiances… Peut-être me reverra-t-on à Rio de Janeiro en 2016. Je ne veux pas m’imposer mais si on considère que je suis d’attaque…. surtout si l’épreuve par équipes apparaît au programme. C’est le genre de course qui peut me motiver. »

Quelque chose nous dit que nous n’avons pas encore fini d’entendre parler d’elles, et c’est tant mieux !


Crédits photos © Janos Schmidt / Delly Carr – ITU
Crédits photo Jessica © Thierry Deketelaere

poisson