poisson PoissyTriathlon.com, le site de Poissy Triathlon et de ses adhérents

Bertrand Billard, champion du monde Longue Distance !

Publié le 4 juin 2013, 10:29

Poissy-Triathlon-Bertrand-Billard-Champion-du-Monde-2 Incroyable ! Extraordinaire ! Gigantesque ! Les superlatifs ne manquent pas pour souligner la performance de Bertrand Billard à l’occasion des Championnats du monde de triathlon Longue Distance samedi à Belfort. A seulement 25 ans, pour sa première sélection en équipe de France LD, le Pisciacais a décroché le titre de champion du monde à l’issue d’un duathlon (9,5 km de course à pied, 87 km de cycliste et 20 km de course à pied) en raison de l’annulation de l’épreuve de natation. L’eau étant mesurée à une température inférieure aux 16°C réglementaires.

Dès les premiers kilomètres de la partie pédestre, le Pisciacais a tout de suite été aux avant-postes. A la première transition, il n’a que quelques secondes de retard sur le Russe Yaroshenko qui s’est montré le plus rapide sur la première course à pied. Mais son truc à Bertrand, c’est le vélo ! Dès les premiers lacets du fameux Ballon d’Alsace, difficulté majeur du parcours avec une ascension à plus de 1 200m d’altitude, le Pisciacais n’a pu se retenir d’attaquer. Arrivé au somment avec une vingtaine de secondes d’avance sur ces poursuivants, il a creusé ensuite l’écart dans la descente puis sur le plat pour poser le vélo avec près de trois minutes d’avance sur le Néo-Zélandais Bozzone et le Luxembourgeois Bockel. Alors que tout le monde imaginaient déjà ces deux grands de la discipline venir cueillir le Français sur la seconde partie pédestre, Bertrand a tenu bon jusqu’au bout pour franchir en vainqueur la ligne d’arrivée en 4h08’46’’. Le voilà donc qui rentre dans le cercle très fermé des champions du monde ! Cerise sur le gâteau, le Pisciacais a également décroché l’or par équipe avec Cyril Viennot (5e) et Sylvain Sudrie (11e). Chapeau l’artiste !

« C’est incroyable ce que j’ai vécu aujourd’hui. La première course à pied, c’était tactique, forcément. Il ne fallait pas que je donne tout, pour pouvoir attaquer en vélo. Mon frère m’avait dit de ne pas prendre de risque. Comme d’habitude, je ne l’ai pas écouté. Les conditions étaient très dures, avec de la pluie, du brouillard au sommet, mais cette course je la préparais depuis si longtemps ! J’étais à 120% et dans une position d’outsider qui me convenait bien finalement. Elle te permet de prendre des risques et de ne pas être trop surveillé. Bon, après, à pied, j’ai vraiment serré les dents, et petit à petit j’ai commencé à penser à la victoire, mais pas trop, car les larmes commençaient à me monter aux yeux… »

Une performance qui a valu à Bertrand de recevoir les félicitations du Président de la République (cliquer pour vois) et d’être reçu sur le plateau de l’Equipe 21 :

Poissy-Triathlon-Bertrand-Billard-Champion-du-Monde-1 Poissy-Triathlon-Bertrand-Billard-Champion-du-Monde-3

Texte : Basile REGOLI | Crédit photo (1) ITU, (2 + 3) Thierry Sourbier)
poisson